Conseil municipal du 24 mars 2006 : vente des abattoirs de Pau

Publié le par Patrick de Stampa

Une transmission d'entreprise génère toujours un traumatisme auprès des personnes concernées.

La cession des abattoirs de Pau en est un parfait exemple.

Les salariés et les petits abatteurs sont à la fois inquiets et craignent de payer au prix fort cette opération. Cest pourquoi lors du Conseil municipal j'ai proposé que le Président Monsieur BARADAT et le maire de Pau, André LABARRERE réunissent tous les acteurs dans le cadre d'une table ronde.
Salariés, petits abatteurs et le groupement CELPA non retenu comme repreneur doivent se retrouver avec la société GLV pour gommer toutes les incertitudes et les inquiétudes dans le cadre du futur management de GLV à partir du 1er juillet 2006.

Cette réunion devra se faire au plus  vite et être suivie d'autres réunions si nécessaires car tous les partenaires doivent aboutir à la rédaction d'un "protocle d'éthique" de la transmission des abattoirs.

André LABARRERE et Yves BARADAT doivent être les garants de ce consensus.

Publié dans conseil municipal

Commenter cet article