FIPAU : la crédibilité de la ville de Pau est engagée

Publié le par Patrick de Stampa

L’Association PAU A TOUT CŒUR tient à resituer le dossier du FIPAU dans son contexte :

1.            Lors du vote du Conseil Municipal du 10 juin 2005 la majorité a voté le dossier sans faire la moindre observation ou réserve. Seules quelques absences ont été constatées, mais ces absents n’ont pas pour autant fait part de la moindre réticence.

Les seuls conseillers qui ont voté contre, ont été les membres de la liste PAU A TOUT CŒUR (UMP et UDF) et les Verts (gauche alternative)

2.            Dossier de faisabilité

Vu l’importance de la subvention, le dossier devait comporter ou aurait dû comporter une étude de faisabilité qui concluait à l’intérêt du projet.

Deux questions se posent :

·         Soit le dossier de faisabilité existe, on le communique et on l’analyse pour déterminer les causes des difficultés apparues aujourd’hui,

·         Soit le dossier n’existait pas et la majorité a voté les yeux fermés. Dans ce cas, elle doit dire aujourd’hui si elle a voté les yeux fermés ou non

3.            Vote engageant la crédibilité de la Ville de PAU

Sans la subvention de la Ville de PAU, jamais le FIPAU n’aurait vu le jour. C’est bien parce que l’engagement de la Ville a été très important, que son soutien paraissait total pour tout le monde et plus particulièrement pour les salariés et les commerçants.

La crédibilité de la Ville de PAU est engagée.

4.            Dépôt d’une plainte

Il semble indispensable que la justice soit saisie de ce dossier afin que toute la lumière soit faite sur les conditions dans lesquelles les sommes très importantes qui ont été versées par la Ville de Pau, ont été utilisées.

La Ville de PAU doit pour cette raison déposer une plainte auprès de Monsieur le Procureur de la République ou auprès de Monsieur le Doyen des Juges d’Instruction en se constituant partie civile. Elle aura de la sorte accès au dossier pénal en disposant de toutes les informations qui s’y trouveront versées au cours de l’avancement de l’enquête.

Publié dans culture

Commenter cet article

Patrick de Stampa 12/10/2006 10:06

Bonjour J.P. B., Merci pour votre visite et votre commentaire sur la question.Comme vous l'avez constaté dans ma prise de position, la responsabilité et la crédibilité de la ville sont engagées.En ce qui concerne votre cas personnel, je vous engage à réitérer votre demande auprès du maire de Pau qui je l'espère prendra position rapidement.A bientôtPatrick de Stampa

bessonart 11/10/2006 13:24

Voici le courriel que j'ai envoyé au service communication de la Mairie... pas de réponse... du temps de Mr Labarrère, les réponses venaient presque aussitôt ..Je vais donc écrire au Maire pour demander le remboursemlent de mon pass de 35 euros. A moins que vous ayez une autre idée !

Monsieur le Maire, FIPAU ...ET SI L’ON PARLAIT DU PUBLIC QUI A ACHETÉ DES PASS POUR RIEN ...
Cette histoire du FIPAU commence à m’énerver...car on ne parle jamais de nous. Je suis une des nombreuses personnes à avoir pris un pass à 35 euros. je n’ai pas beaucoup d’argent je suis retraitée mais j’ai fait confiance à la Mairie puisqu’elle soutenait cette manifestation. Or avec ce pass, je n’ai pu avoir que 2 manifestations (10 euros). J’ai donc demandé le remboursement des 25 euros restant... bien sur refus. La pluie a bon dos ! ... nous étions une dizaine de personnes dans ce cas... mais combien d’autres ne se sont pas manifestées ! Pourtant beaucoup d’entre nous ont très vite senti que les organisateurs responsables de cette manifestation SEMBLAIENT être des beaux parleurs interessés par l’argent. Il m’a semblé aussi que la Tutelle n’exerçait pas assez son pouvoir de contrôle depuis le début de la mise en place de la manifestation. Pour 700 000 euros on peut quand même placer un contrôleur aux comptes dans l’équipe organisatrice ! résultat : je ne fais plus confiance aux choix et aux soutiens de la Mairie et du conseil municipal au sujet des manifestations de la ville de Pau et je me fais une idée par moi-même avant de me lancer. Pour moi, c’est la ville de Pau qui est responsable à cause de son absence de gouvernance et de contrôle de cette affaire depuis son début. Je comprends qu’on doive rembourser tous les professionnels et employés qui ont travaillé pour cette manifestation. Mais a-t-on seulement envisagé de rembourser les pass vendus au public et pour lesquels la prestations n’a pas été faite. C’est pour moi un abus de confiance. Et je précise en terminant je ne suis pas en colère mais écoeurée. surtout pour l’image donnée aux personnes des peuples autochtones qui sont venus de si loin. et pour le Totem qui est en train de pourrir quelque part ! J.P.B.

pedro 01/08/2006 12:52

trés juste

Karcher 28/07/2006 18:30

On entend en ville des gens qui évoquent la possibilité de la dissolution du Conseil municipal et la mise en place d'une Délégation spéciale.Est-ce légalement possible ?