Travaux centre ville

Publié le par Patrick de Stampa

Les débats de ces derniers mois et les propos tenus ici même par les lecteurs démontrent à quel point les travaux du centre ville ont été mal gérés.
A ce jour, on peut faire les constats suivants :

1) Signalétique :

Lors d'un Conseil municipal qui suivait le début des travaux du centre ville, j'avais demandé au maire de Pau, André Labarrère, de revoir la signalétique car celle-ci incitait à contourner le centre ville plutôt quà y venir.
Sur tous les axes pénétrant, par exemple la rue d'Etigny, il était affiché "Travaux centre ville " et "déviation".  Cette signalétique laissait à croire qu'il était  impossible  d'accéder  au centre  ville.  Aujourd'hui, cette  signalétique  ne s'est  guère  améliorée. Il faudra revoir les panneaux conduisant à venir stationner dans les parkings souterrains et revoir les panneaux signalant rue par rue les commerces du centre ville.

2) Parkings Aragon et Clémenceau :

Il est contraire à l'intérêt général d'avoir fermé le parking Aragon et de réserver celui-ci aux abonnés. J'ose espérer que cette position sera revue car, n'oublions pas que le parking Clémenceau n' a une capacité que de 400 places. Cette capacité couvre tout juste les places de surface supprimées par les aménagements des rues adjaçantes.
Aujourd'hui, sur la capacité du centre ville en terme de stationnement, nous n'avons absolument pas progressé.
J'avais demandé sans être entendu ni écouté, que si on lançait un aménagement du centre ville avec autant de désagréments pour les personnes concernées, il fallait au moins lancer des travaux ambitieux en terme de capacité de stationnement et c'est la raison pour laquelle il est très regrettable, voire lamentable que nous n'ayons construit un parking sur 2 niveaux de seulement 400 places.
On aurait pu imaginer  que l'on construise un parking sur 4  niveaux comme le parking Aragon.
Aujourd'hui, le problème de stationnement est là, devant nous,  et  pour ma part je compte  proposer  à nouveau  la solution du parking  à construire  sous la surface  de jeu  du  lycée Louis Barthou. Ce parking pourra comporter entre 1500 et 2000 places et résoudra pour de longues années la problématique du stationnement.
En outre, il permettra la mise en place d'une véritable politique de stationnement au centre ville.

3) Interrogations sur l'état actuel des travaux :

Il apparaît clairement que les solutions qui devaient être mises en place ne sont pas satisfaisantes et que des études nouvelles viennent d'être lancées. Nous ne sommes pas informés de ces pistes nouvelles où des constats servant de bases à ces études.

Toutefois, on peut noter :
- le cadre rigide engendré par les travaux qui sera difficile d'infléchir. Cela pose une grave interrogation
- les exemples négatifs se multiplient comme la sortie du parking Bosquet qui normalement est interdite puisque l'on accède sur une voie de circulation "taxi/bus".
- la sous-information est regrettable. Les panneaux d'affichage devraient clarifier l'information des usagers et des bâches peintes représentant les futurs aménagements devraient clairement apparaître aux yeux de tous.
- La gestion des lieux en attente de travaux comme la place Clémenceau ne devraient pas rester en l'état mais être aménagés provisoirement par la pose de bacs de plantesou autres pour éviter l'aspect de désolation permanent du lieu.

Publié dans urbanisme

Commenter cet article

Rastoul 20/12/2006 15:14

il n'est pas bon d'habiter dans la ville de Pau !!!
Bien qu'ayant une location de parking pour ma voiture distante de 800 mètres de mon domicile je suis bien obligée de décharger ma voiture pourquoi est-il impossible de stationner devant ma porte le temps de monter les paquets ?    
Les places de stationnement devant le collège Marguerite de Navarre, la signalisation au sol (peinture) n'a pas changé de sens alors qu'il y a un sens interdit, régulièrement  des voitures sont en sens interdit juste le temps de se garer au risque de percuter les automobilistes qui circulent correctement.
Pendant ce même moment un gentil garde municipal met un PV sur un parebrise dont seul le parechoc arrière déborde sur la ligne jaune (d'interdiction)   c'est vraiment le monde à l'envers !!!  cette  voiture ne gêne personne alors que ceux qui roulent  (vite en plus de peur de se faire prendre !) en sens interdit le font en toute impunité.
pourquoi doit on faire un tour infernal au bout de la rue serviez pour prendre la rue henri faisan     c'est  INADMISSIBLE
si vous pouviez penser à ces détails qui nous rendent la vie difficile ce serair bien.
MERCI
 

Patrick de Stampa 08/12/2006 18:07

Bonjour Dominique,Ton propos pose le problème de la sécurité sur l'ensemble de la ville. Cela donnera lieu à une réflexion du rôle de la police municipale qui pour l'instant n'est composé que de trois personnes. A bientôtPatrick

BASSE Dominique 04/12/2006 17:53

CENTRE VILLEFace aux diverses incivilités dangereuses (Stationnements aberrants entrée Casino Parc Beaumont et Bd Pyrénées, p.ex.), face aux dangers plan de circulation, etc...ON NE VOIT AUCUN POLICIER, SEULEMENT DES CONTRACTUELS POUR PV.Je sais que Ousse des Bois occupe les Pandores mais, si les quartiers "chics" ne donnent pas l'exemple, les petits voyous ne s'en sentiront que plus à l'aise.D.BASSE

Patrick de Stampa 21/11/2006 16:47

Bonjour Dominique,Je ne peux que m'associer à ces propos !@ bientôtPatrick

Dominique Basse 21/11/2006 11:35

Bonjour. J'ai écrit à la Mairie concernant les problèmes de circulation des piétons au centre ville, ainsi que la dangerosité des vélos (jeunes & vieux) qui foncent sur les trottoirs. Sans parler des "stationnements" au Bd de Pyrénées et devant le Casino Municipal.Cordial Dominique Basse