Faisons confiance à nos chefs d'entreprise

Publié le par Patrick de Stampa

TOYAL a envisagé le développement de son activité en la complétant avec une chimie "agressive".

Pour ce faire, un site répondant à toutes les normes de sécurité a été recherché et le groupe TOYAL a trouvé avec Lacq la réponse à ses questions : site SEVESO sécurisé 24h/24h.

Parallèlement à ce projet, la Direction de TOYAL a annoncé le renforcement du site d'Accous, en vallée d'Aspe, en y développant la chimie verte.

Ce projet était fort car il fixait, semble-t-il, pour longtemps le groupe TOYAL dans le Béarn avec 2 pôles d'activité.

Jean LASSALLE n'a pas cru à cet engagement et a mis sa vie en jeu par une grève de la faim.
Ce poids vis à vis de la statégie du Groupe a amené ce dernier à retirer son plan de Lacq.

La leçon de cet épisode est que, malheureusement, une fois de plus, on ne fait pas confiance aux Chefs d'entreprise et à leur parole.
Un monde sans relation de confiance est un monde vidé de sa substance humaniste.

Jean LASSALLE que j'apprécie beaucoup en tant qu'homme et pour sa personnalité s'est trompé de combat.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Patrick de Stampa 27/04/2006 20:42

Merci pour vos commentaires sur le sujet TOYAL.Quand les politiques feront confiance aux chefs d'entreprise et qu'ils deviendront des partenaires objectifs, notre pays retrouvera une capacité de relance économique.

Pierrick 24/04/2006 11:45

Mon cher Patrick,
j'approuve tes commentaires, et je suis en désaccord total avec les agissement de Jean Lassalle. La facture de la mise aux normes de type SEVESO dans la Vallée va nous coûter très cher. TOYAL ne prendra pas à sa charge cet investissement, le site de Lacq existant. Cet argent aurait été plus utile ailleurs, et aurait sans doute permis de créer ou de sauvegarder des emplois sur le département. C'est avec de tels agissements, que nos politiques dillapident les impôts des contribuables. Il faut croire que malgré les déficits budgétaires, l'épargne française est unj puit sans fonds.
A bientôt,
Pierrick

pedro 22/04/2006 12:03

tout à fait d'accord et la réaction du président japonais nous laisse entevoir des jours bien noirs.Nous sommes hélas devenu un pays faible qui ne doit qu'à l'Histoire  de parler avec les grands car économiquement nous sommes à la traîne!Mais quand nos gouvernants auront-ils le courage de le dire au peuple!

Adian Vultaggio 21/04/2006 08:44

L'atitude de Mr Lassalle,  confirme un fois de plus que dans ce pays on entend ce qu'on veut. Mr Lasalle a fait une grève de la faim pour rien, car Toyal avait affirmé pluisieurs fois ne pas vouloir partir du site d'Accous,  seulement le renforcer pour mieux fonctionner. Dans ce cas comme dans les dernières grèves, je vois avec préoccupation comment le peuple est mené à perdre contact avec la réalité. Tout cela montre l'incapacité d'aller vers les changements dont notre pays a besoin, et certains attitudes le confirment.
ADRIAN VULTAGGIO

ludovic 21/04/2006 00:03

Patrick
J'ai lu avec intérêt ton interview dans Sud ouest de ce jour. J'approuve ta démarche, et je t'en avais déjà fait part dans un précéden t commentaire. il faut que les élus montrent l'exemple dans la communication vers l'entreprise, à la fois pour la comprendre et mieux la soutenir. Dans le cas d'espèce , un petit pas en arrière ( vers Lacq) aurait peut être été plus judicieux qu'un grand bon dans l'absurde..
Ludovic